mercredi 21 novembre 2018

[itch.io] Spécial Halloween 2018 Part 2


Hey les choupinous ! Aujourd'hui nous arrivons enfin au terme de nos [Semaines SP] Halloween 2018 avec un article portant sur les trois jeux suivants : The Long Road Ahead , You left me et Paramedium: A Noise in the Attic . Je sais qu'on est déjà fin novembre et qu'Halloween n'est donc plus vraiment d'actualité mais j'avais vraiment craqué sur ces petits jeux en tombant sur leurs fiches itch.io ; j'avais par conséquent une envie folle de les tester (et , spoiler , j'ai bien fait parce qu'ils étaient super intéressants et originaux ! *o*)

Abordons ensuite un sujet un peu moins sympathique : je dois vous annoncer qu'il n'y aura pas d'article mardi prochain . Avec Mayu , nous allons devoir prendre une petite pause de deux ou trois semaines (je préfère prévoir large au cas où >_<) pour nous concentrer un peu sur nos études ; Mayu va bientôt avoir pas mal de boulot je crois et moi... et bien je n'ai pas encore ouvert mes bouquins donc il va falloir que je m'y mette rapidement T_T . Mais évidemment nous ne chaumerons pas durant cette pause puisque nous en profiterons également pour préparer , en autres , le gros article sur Diabolik Lovers . Voili voilou les choupinous . On vous dit à bientôt et on vous fait pleins de bisous , hihihi =^_^=

-------------------------------------------------------------------------------------------------


The Long Road Ahead 

Lien itch.io #
Statut du jeu : Complet
Temps passé dessus : 10 minutes environ

The Long Road Ahead est un court conte d'horreur inspiré par la culture chinoise dans lequel nous suivons l'histoire de Liang et de Ying , un jeune couple en retard pour un dîner de famille et qui décide donc d'emprunter une petite route sombre et peu fréquentée pour arriver à destination plus rapidement . Le gameplay est similaire à celui d'un visual novel possédant quelques passages de point & click . Il est simple et efficace . Les graphismes , quant à eux , sont pour le moins originaux puisqu'ils ressemblent assez à un théâtre en carton et papier mâché . En effet , les personnages et les objets semblent tous être faits de papier journal et de carton , ce qui permet de créer un univers bien particulier . L'ambiance à la fois effrayante et envoûtante est également très bien construite grâce à la musique inquiétante , aux bruitages stressants , aux jeux de lumières dans les décors d'arrière plans... etc. J'ai particulièrement adoré les bruitages de pages de livre qui tournent lorsqu’on avance dans la lecture , ceux de papier froissé qui colle vraiment bien aux graphismes , ainsi que celui présent sur la "route louche" (qui était surement censé être angoissant mais personnellement ça m'a plutôt fait un effet "tingles asmr XD) . Et puis j'ai également trouvé que la musique toute simple jouée à la guitare et placée durant les crédits de fin collée vraiment bien à l'ambiance du jeu .
Pour finir , j'ai trouvé le petit screamer (après la fin des crédits) peu surprenant mais plutôt sympathique et , même si l'effet "décors qui passent à toute vitesse pour montrer le mouvement de la moto" faisait un peu mal à la tête , je dois dire qu'il ne durait pas très longtemps et était tout de même assez stylé .

Conclusion : The Long Road Ahead est un jeu à l'univers original et charmant , à l'OST et aux bruitages particulièrement soignés et au scénario intrigant . Il est malheureusement très court donc assez peu développé mais , bonne nouvelle , d'autres jeux à l'histoire similaire semblent être prévus par le studio Cellar Vault Games ; et j'y jouerai évidemment avec grand plaisir lorsqu'ils sortiront ! ^_^



Paramedium: A Noise in the Attic

Lien itch.io #
Statut du jeu : Complet
Temps passé dessus : 15 minutes environ

Paramedium: A Noise in the Attic est un petit visual novel dans lequel sont inclus des mini jeux qui font travailler les reflex et qui , bien qu'ils ne soient pas très difficiles , permettent d'ajouter un peu de tension . 
On est ici plongé dans une histoire de police du paranormal . Notre personnage et son coéquipier ont en effet pour mission de déloger les fantômes qui squatte chez les gens sans leur permission ; si ces derniers se rendent volontairement ils sont emmenés au purgatoire pour purger leur peine mais si ils refusent de se soumettre ils sont alors "tués" à coup de balles de lumière . Le jeu a beau être très court , son histoire est tout de même très bien pensée et racontée . L'ambiance est mystérieuse , on sent directement que quelque chose cloche dans la maison visitée , qu'il règne quelque chose de malsain dans l'air . Pour parfaire le tout , il y a des effets de lumières qui clignotent , des musiques stressantes dont une qui grésille et une autre qui semble jouée à l'envers , des bruits inquiétants , des pleurs et quelques screamers . Le tout reste assez peu effrayant , tout du moins à mes yeux , mais très réussi et intéressant . 

Ce visual novel est extrêmement soigné ; les bruitages et les quelques bases de voix des personnages rendent le texte vivant et les graphismes sont très agréables à regarder . J'ai aimé le fait que l'on puisse choisir notre personnage (fille ou garçon) et notre nom , ainsi que le fait qu'il y ait pas mal de petits choix à faire dans les dialogues . Il est vrai que tout cela n'a pas de grande influence sur le scénario mais ça permet vraiment aux joueurs de se sentir plus impliqués dans l'histoire . Pour finir , j'ai adoré voir la petite amitié qui unit les deux protagonistes à la fin du jeu , c'était trop mignon ! Je vais donc me faire un plaisir de jouer au second volume qui est sorti il y a peu , hehe . ^_^

Conclusion : Un visal novel qui a été classé premier lors du concours Halloween Jam 2016 , et c'est bien mérité ! ^_^



You left me 

Lien itch.io #
Statut du jeu : Complet
Temps passé dessus : 45 minutes environ

J'avais une envie folle de jouer à You left me , et ce depuis un bon petit moment . Je suis tombée sur sa fiche itch.io un peu par hasard à l'origine mais j'ai directement reconnu le style graphique qui m'avais tant plu dans le magnifique jeu He Beat Her . Et , en effet , après vérification , j'ai pu confirmer que ces deux jeux ont bien été créé par la même personne : Angela He (Zephyo) .

Tout comme son prédécesseur , You left me possède donc des graphismes au charme particulier ainsi qu'une bande sonore très bien pensée et une histoire profonde et réfléchie . 
La musique est plutôt étrange et les bruits de l'horloge sont particulièrement oppressants , mais c'est en partie grâce à cela que l'ambiance est si spéciale et réussie . Quant à l'histoire , elle est racontée de manière très mystérieuse ce qui la rend vraiment passionnante . De plus , elle aborde des thèmes et sujets d'actualité extrêmement délicats et sombres tel que le suicide . Elle parle également du chemin difficile à parcourir pour faire son deuil , du monde du travail à la chaîne où on ne se connait que peu entre collègues , du harcèlement sexuel (ici commis dans le milieu professionnel par une figure d'autorité) , de la dépression qui rend léthargique et qui donne l'impression de vivre à l’écart du reste du monde , de la sensation de devoir toujours porter un masque face aux gens , des médecins hypocrites qui ont tendance à prescrire des antidépresseurs plutôt que d'écouter réellement les patients ...etc. Tout ces sujets sont traités rapidement , certes , mais toujours avec beaucoup de justesse .
Il y a cinq fins possibles au total : trois où l'on meurt , une où l'on survit et une où l'on rejoint l'être disparu (ce qui est une façon joliment poétique de dire que l'on meurt ^^") . 
J'ai vraiment aimé tout cela ainsi que le fait que le jeu se souvienne de nos choix précédents lors des replay (ce qui facilite donc les choses lorsque l'on rejoue dans le but de découvrir les autres fins) . Et puis évidemment j'ai totalement été séduite par les graphismes sombres , hypnotisant et toujours superbement esthétiques (que ce soit le toit , les fleurs dans le métro , la "bouteille de bonheur" qui se déverse dans l'une des fins , ou tout autre décors) et j'ai adoré les petits messages amusants sur les post-it ("signé tu sais qui - mais pas comme dans Harry Potter" XD) et l'adorable chat qui fangirlise totalement sur sa maîtresse ce qui est vraiment trop choupinou ! ^o^ Ah , et j'ai également trouvé ça sympa que l'on puisse sympathiser avec un collègue et obtenir son soutient , ça permet de montrer que le monde n'est pas entièrement pourri si on se donne la peine de chercher un peu beaucoup ^^ .

Conclusion : Un jeu tristement beau pour lequel j'ai eu un véritable coup de cœur ! *o*


Annyeong  ~



Have fun , Emi-chan <3

mercredi 14 novembre 2018

1 article, 2 mangas / Litchi Hikari club - Mahou Shoujo of the End


Je tenais tout d'abord à m'excuser du retard de cet article qui devait normalement être publié la semaine dernière. Je me suis exilée loin de la civilisation pendant mes vacances et je n'avais donc pas internet >_<. Mais me revoilà tout de même et je vous présente cette année deux mangas bien différents: Litchi Hikari Club et Mahou Shoujo of the End.

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------


Premier Manga: Litchi Hikari Club 

Année de publication: 2006 / Terminé
Nombre de volume: 1 
Auteur: Furuya Usamaru
Genres: Drame, Horreur, Psychologique, Romance, Shonen-ai
Age conseillé: 16 +
* Pour écrire cet article, j'ai lu le manga en entier 

Résumé: 

Le Litchi Hikari Club torture jusqu’à la mort quiconque ose fouler son sol. Car ce club n’est pas comme les autres, il nourrit un but qu’il considère comme noble. Avec ses huit compagnons sanguinaires, le despotique leader Zéra n’a d’yeux que pour la perfection esthétique. Les femmes ne respectant pas leurs critères sont froidement exécutées. Afin de trouver celle qui correspond à sa vision de la beauté, le groupe crée le puissant robot Litchi. Ce dernier sera chargé de rapporter de jeunes filles dans les locaux du club.
Source: Nautiljon

Mon Avis: 8/10

Après le film Litchi Hikari club, je vous présente la version manga qui est à l'origine de l'adaptation. Je tiens d'ailleurs à préciser que c'est moi qui est trouvée la licence Litchi Hikari club, et que je n'ai même pas pu faire cet article en premier >_<. Du coup, comme le film est plutôt fidèle au manga, je me retrouve à ne plus savoir quoi écrire sur cet article è_é !! Ne vous inquiétez pas, je vais tout de même faire de mon mieux pour ne pas être trop redondante et pour marquer les différences entre le film et le manga. Pour commencez, resituons le scénario. Litchi Hikari Club raconte l'aventure d'un groupe de jeunes hommes qui construisent un robot dans leur base secrète. Celui-ci n'a qu'une mission, kidnapper des femmes et les ramener dans leur base. Après quelques péripéties, Litchi le robot réussi enfin à ramener leur déesse. Est-elle un ange qui leur accordera ce qu'ils ont toujours désiré ou est-elle le signe de leur déchéance ?

Litchi Hikari Club développe un univers que je trouve horrible à cause des actes de tortures, des meurtres, et de l'ambiance malsaine qui s'en dégage. Mais que je trouve aussi très fascinant surtout grâce aux 9 garçons complètement loufoques et déjantés. Les deux adaptations rendent très bien compte de cette ambiance mais une question reste en suspens: quelle est la meilleure des deux ? Pour vous répondre rapidement, j'ai préféré le manga pour plusieurs raisons importantes et qui constituent les principaux changements avec le film. Tout d'abord, et je pense que c'est un des points les plus importants, l’héroïne a un peu plus de caractère que dans le film. Rien que lorsqu'elle voit litchi pour la première fois, elle n'essaye pas de s'enfuir, elle noue tout de suite une relation d’amitié avec lui sans pour autant le juger ou le réduire à une simple machine. De plus, elle fait de son mieux pour que Litchi devienne humain et n’hésite pas à hausser le ton et être en opposition avec les garçons. Du coup, entre les deux représentations, je préfère celle du manga qui est moins clichée que celle du film.

Deuxième point, le personnage nommé Nico a une tout autre interprétation. Nico est celui que je décrirais comme fanatique, il voue un culte à Zera et n’hésite pas à donner un de ses yeux pour le satisfaire. Mais il est traîné dans la boue et se retrouve à n’être qu'un traître parmi les autres. Dans le film, il reste fidèle jusqu'au bout ce qui peut être qualifié de beau ou d’inattendu. Alors que dans le manga, il se rebelle et se venge ce qui selon moi rend le personnage beaucoup plus humain, plus réaliste. Et puis, le voir tuer la dernière petite lumière d'espoir qui reste à Zera, c'est très jouissif.

Evidemment, il y a tout de même des points que j'ai préféré dans le film. La fin par exemple est beaucoup plus romantique dans le film alors qu'elle reste très réaliste dans le manga. La relation entre Tamiya, Kaneda et Dafu est bien mieux expliquée et plus forte dans le film que dans le manga ou je l'ai trouvé totalement dérisoire.
Pour ce qui est du côté érotique, il est beaucoup plus explicite dans le manga puisque quelques organes génitaux sont montrés. Sur ce point je n'ai pas vraiment de préférence, la relation entre Zera et Jaibo étant dérangée dans les deux adaptations.

Pour conclure, Litchi Hikari Club est un bon manga et un bon film, j'ai apprécié voir que les quelques changements qui ont été faits n'ont pas pour autant altéré la trame principale qui est pleines de bonnes idées. J'ai personnellement pris le parti du manga qui est selon moi plus détaillé et plus réaliste. En tout cas, voir deux fois le même univers ne m'a pas ennuyé donc je vous recommande vraiment de voir la deuxième adaptation si vous en avez déjà lu ou vu une des deux ^^.



Deuxième Manga: Mahou Shoujo of the End

Autre titre: Magical girl of the end / Magical girl apocalypse
Année de publication: 2012 / Terminé
Nombre de volume: 16 
Auteur: Sato Kentaro 
Genres: Fantastique, Horreur, Mature, Mystère, Psychologique
Age conseillé: 12 et +
* Pour écrire cet article, j'ai lu 21 chapitres.

Résumé : 

Kii Kogami est un lycéen que tout ennuie... même ses potes ! Débonnaire, il prend malgré tout la vie comme elle vient, même s'il se dit qu'elle serait peut-être un peu plus excitante s'il arrivait à sortir avec une nana sexy... Mais ça, il ne le saura jamais ! Car son quotidien va basculer dans l'horreur quand une drôle de fillette armée d'une « adorable » baguette magique, va défoncer la tête de son prof de sport ! En moins de temps qu'il n'en faut pour le dire, le lycée tout entier va être massacré... et les rares survivants vont devoir fuir pour survivre ! Mais hélas, c'est tout le Japon qui semble être envahi par ces magical-girls ultra-violentes et sadiques ! D'où viennent-elles ? Quelle est la véritable raison de leur apparition et... Non, tout ça, pour le moment, Kogami s'en fout ! Pour l'instant, il lui faut juste survivre ! Mais comment y parvenir quand les « zombies » qui vous poursuivent ont des super pouvoirs ?!
Source: Nautiljon

Mon Avis: 7/10

Le deuxième manga de cette année est nommée Mahou Shoujo of the End, c'est un manga que j'avais croisé dans une liste des meilleurs mangas d'horreur et qui avait de très bon commentaires, alors j'en attendais beaucoup !! Dans ce manga, on suit Kogami Kii, un garçon normal qui vit sa vie sans vraiment être intéressé par ce qui l'entoure. Un jour, il voit la tête de son professeur exploser alors que ce dernier parlait à une mahou shoujo (magical girl). C'est alors que sa vie va se transformer en un survival très gore.

J'ai un véritable problème avec ce manga parce qu'il y a beaucoup de choses que j’apprécié et je vois vraiment que le manga à un potentiel mais tout est gâché par le rythme très soutenu. Commençons par ce que j'ai apprécié. J'ai adoré l’idée des magical girls remixé en gothic dolls ayant chacune un pouvoir qu'elles ne peuvent utiliser que grâce à leur stick magique. Il y a vraiment une grande diversité, certaines sont mignonnes et ressemblent à des poupées, d'autres font vraiment peur et ne ressemble même plus à des êtres humains. Comme leur objectif est de détruire tout sur leur passage, le côté horreur est très présent. Et sur ce propos, je tiens à dire que je suis totalement outrée que l'age conseillé soit seulement + 12. Le manga contient une multitude de corps découpés de toutes les façons possibles et imaginables. En plus, le personnage Akuta Rintarou a un énorme fétichisme sur la poitrine de Hanzawa Yoruka, au point de se masturber en y pensant (plusieurs fois). Il est vrai que rien n'est montré et que tout est suggéré mais quand il gueule "fap time" dans sa voiture, moi j'estime que c'est au moins + 16 è_é !!

Pour continuer sur les points que j'ai apprécié, j'aimerais y ajouter le scénario. Au début, j'ai vraiment eu peur d’être face à un manga qui se limite à nous montrer un massacre. Les 5 ou 6 premiers chapitres ne sont vraiment qu'un ramassis de scènes gores et bien que certains personnages soit présentés, ils finissent par mourir à la fin de ce même chapitre. Finalement, la trame de base est vraiment sympa et on a vraiment envie de savoir la suite. Je ne développe pas plus sinon je risque de spoiler et les retournements de situations valent vraiment le détour. Par contre, comme le scénario est complexe, il prends beaucoup de place et avec l'action qui est elle aussi très présente, il ne reste plus beaucoup de temps pour développer les personnages. Je suis une personne qui aime s'attacher aux personnages quand je lis un manga ou quand je regarde un anime. Mais dans Mahou Shoujo of the end, tout le monde meurt vite, donc je n'ai pas eu le temps de m'attacher à qui que ce soit et même les petits moments de romance m'ont paru obsolète et pas nécessaire.

Pour présenter un petit peu les personnages principaux. Kogami Kii est le personnage principal, il est un peu dans sa bulle et prend un peu tout à la légère. Il change du tout au tout après le drame et devient beaucoup plus courageux, protecteur et stratégique. Il est aussi très populaire auprès des filles même si pour ma part je le trouve un peu endormi >_<. Tsukune Fukumoto est l'amie d'enfance de Kogami, elle a une personnalité douce, calme et un peu introverti. C'est sans doute le personnage qui cache le plus de chose et celui que je n'ai jamais pu cerner.

Pour conclure, Mahou Shoujo of the End est un bon manga, le scénario est prometteur bien qu'un peu complexe et les dessins sont à la fois beaux et effrayants . Je suis un peu réticente par rapport au manque de profondeur dans les personnalités des personnages sinon le reste est bon.


Bye Bye Mayu <3

mardi 6 novembre 2018

[1 article , 2 films] Tout comme l'erreur , l'horreur est humaine .


Hey les choupinous ! Vous allez bien ? Moi je suis crevée >_< . En vagabondant sur internet , je suis tombée par hasard sur un concours organisé par le crous . J'ai donc enchaîné deux nuits blanches ; l'une pour faire des recherches et organiser mes idées sur un brouillon et l'autre pour rédiger une nouvelle sur le thème de la révolution . Mais bon , pas le temps de se reposer ; Mayu est rentrée de vacances et m'a refilé son angine alors que je sortais tout juste d'une affreuse gastro... je suis tout le temps malade ou blessée , mon corps est trop faible T_T du coup , comme promis , voici notre article sur The Swimmers et Mourning Grave , deux films d'horreur que nous avons regardé pour nos [Semaines SP] Halloween 2018
Let's gooo ! ^o^

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------


The Swimmers

Thaïlandais
Durée : 1 H 53
Age conseillé : 10 +

Résumé : Perth et Tan fréquentent le même établissement scolaire et pratiquent tous les deux la natation de haut niveau.
Ils sont amis mais aussi rivaux car lorsqu'il s'agit de se mesurer sportivement, Perth, comme Tan, vise la première place.
Tan surpasse son ami Perth en natation, comme il le devance aussi dans les relations amoureuses.
En effet, celui-ci sort avec Ice, dont Perth est lui aussi secrètement amoureux.
Mais la mort très mystérieuse de Ice, accompagnée d’événements surnaturels, vont entraîner les deux amis dans une terrible spirale dont ils ne sortiront pas indemnes. source nautiljon

Casting :
Thanachart Supassara dans le rôle de : Ice
Leeratanakajorn Thanapob : Tan
Pattarakampol Chutavuth : Perth
Wautier Violette : Mint


Avis d'Emi-chan et Mayu :

8/10 et 8/10 

Emi Effrayant ? 2/5 Gore ? 1,5/5
The Swimmers est un film d'horreur principalement fantastique . La réalisation est propre et soignée , de jolis plans sont montrés . Les scènes joyeuses , c'est à dire principalement les scènes d'amitié entre les trois personnages principaux , sont lumineuses et semblent dégager une certaine lenteur , jusqu'à parfois même aller jusqu'à donner l'impression que le mode ralenti est activé . A l'inverse , durant les passages plus sombres et les moments de tension , une certaine folie est ressentie , notamment grâce au rythme saccadé et rapide de ces scènes . Grace à cela , durant la majorité du film , un doute s'installe : les événements qui se déroulent sous nos yeux sont-ils d'origine surnaturelle ou naturelle ? Le protagoniste est-il hanté par un fantôme ou par ses démons intérieurs ? Est-il , oui ou non , devenu complètement fou ? C'est en cela que The Swimmers est fantastique .

Ce film n'est pas très effrayant mais il contient tout de même sont lot de screamers et de scènes sanglantes . On a affaire à une histoire plutôt réaliste , bien que certaines choses m'aient laissé un peu perplexe comme le fait que les étudiants puissent accéder à la piscine de leur lycée à toutes heures de la nuit , qu'un corps mort coule au fond d'une piscine alors que des poids ni sont pas encore accrochés , ou encore que deux personnes puissent se connecter sur le même compte facebook sans qu'aucune d'entre elles ne soit déconnectée automatiquement (bon , si vous suivez régulièrement mes avis vous savez surement que je n'apprécie guère les réseaux sociaux et que je ne possède plus de compte facebook depuis la fin de mes années collège mais je me souviens tout de même que , lorsque j'en avais encore un , ce n'était pas possible de se connecter à différent endroits en même temps sur un même compte ^^" Bref...) . Sinon , le fœtus de neuf semaines qui sort du ventre d'une fille après une fausse couche et qui respire , ça m'a parut un poil étrange ça aussi . Mais bon , je ne suis pas du tout une experte en problèmes de grossesse donc je ne peux rien affirmer avec certitude à ce sujet (et puis vu que le personnage principal semble avoir viré cinglé et qu'il n'y a rien dans la serviette enterré sous l'arbre , il y a une possibilité pour que ce "mini bébé" qui respire ne soit pas complètement réel) . 
A l’exception de ces quelques détails , comme je le disais plus haut , l'histoire est celle d'un drame social assez réaliste et l'horreur est donc humaine avant tout . On a , en particulier , affaire à un protagoniste aux valeurs morales franchement discutables... bref , on a affaire à un véritable enf**ré prêt à tabasser un mec innocent pour se protéger lui même , à mentir à tout le monde , à trahir ses amis , à jouer avec les sentiments d'une fille , à ne pas proposer de mettre un préservatifs , à tuer , à se mettre en sécurité avant d'aller aider sa mère inconsciente sur le sol... etc. Sérieux , comme conn*rd il se pose là quand même , nan ? >_<
On aborde , dans ce film , des sujets importants et délicats tels que l'avortement , les dangers des rapports sexuels non protégés (que ce soit au niveau des maladies comme du fait de tomber enceinte jeune par accident) , les bouleversements qu'un crime commis peut avoir sur la santé mentale d'un criminel , la compétition sportive et la jalousie abusive .

Pour finir , j'ai apprécié le dénouement de l'histoire et je dois dire que , comme à mon habitude , j'ai aimé le fait que le film soit encadré d'une certaine façon : au début on a une scène de complicité entre trois personnages qui discute d'un plan à trois ainsi qu'un plongeon qui se prépare , et à la fin on reprend cette scène après que le plongeon soit effectué et on revoit l'amitié qui unissait les personnages pour conclure le film .

Conclusion : The Swimmers est un film fantastique qui est réussi : il arrive à nous faire douter et il retranscrit très bien la folie humaine (en cela , il rappelle un tout petit peu Black Swan ^o^) .



Mayu : Effrayant ? 4/5 Gore ? 2/5
Après les deux premiers live Action # plus axés sur l'action que sur l'horreur, il fallait rehausser un peu le niveau, c'est pour cela que l'on s'est tournée vers The Swimmers. Pour décrire le synopsis en quelques mots, on suit Perth qui essaye tant bien que mal de cacher à son ami et rival qu'il a mis enceinte sa petite amie et que c'est surement pour cette raison qu'elle s'est suicidée. Voila, voila XD.

Mon explication est un peu abrupt mais c'est pour rebondir sur un point très important du film, le personnage principal est un connard !! Et pourtant, je ne l'ai pas toujours détesté, au début, je l'ai même trouvé sympathique. Il nous est présenté comme un jeune homme normal qui s'investit dans son club de natation, qui sort avec ses amis et qui malencontreusement tombe amoureux de la mauvaise personne. De plus, lorsque sa copine tombe enceinte, il la soutient et fait de son mieux pour l'aider. C'est donc un personnage qui n'a pas toujours été détestable. Le film présente donc toute son  évolution où on le voit petit à petit s'enfoncer dans la paranoïa et la folie. Il commence par s'introduire chez son ancienne copine pour cacher des indices, il ignore sa mère lorsqu'elle s'évanouie et fini même par laisser quelqu'un mourir. Le personnage devient écœurant, il ne pense plus qu'à lui même et à ses performances de natation. De plus, la fin qui est des plus injuste favorise aussi cet aspect écœurant. Le scénario est donc constitué de l’évolution du personnage principal comme je l'ai dit plus haut et des moments flash-back ou l'on découvre progressivement ce qu'il s'est passé. J'ai trouvé que l'histoire avait beaucoup de rebondissements et qu'elle ne se contentait pas d'un avortement classique. Cela permet aussi de mieux comprendre l’état psychologique du personnage principal dans le passé et le pourquoi il devient si pitoyable et laid dans le présent.

Pour parler un peu du côté horreur de The Swimmers, c'est plus une peur psychologique qui est mise en place avec des screamer rapides sans forme physique, une ambiance étouffante et malsaine ainsi qu'une pression constante maintenue sur Perth. Le seul point que j'ai trouvé gore c'est lorsque le ventre du héro principal se tord et que des mains apparaissent sur ce dernier, à part ce seul point, il n'y a rien qui m'ait choqué. De plus, la réalisation de ces effets est bien faites puisque l'on ne sais pas si tout se passe dans la tête du héro ou si il est bien possédé et maudit par des fantômes.  

Au niveau des personnage, j'ai trouvé Perth magnifiquement écœurant et fascinant. Ice est plate, égoïste et elle ne sait pas ce qu'elle veut. Et Tan a plus de profondeur que ce que l'on pourrait penser au premier abord mais il en ressort extrêmement méchant et cruel. 

Pour conclure, the swimmers est un film possédant plein de qualités, son scénario est intéressant, la réalisation est bien faites, les acteurs sont bons et le côté horreur est présent. 

-----------------

Trailer #



Mourning Grave

Coréen
Durée : 1 H 31
Age conseillé : 15 +

Résumé : Kang In Su a la capacité, comme son oncle, de voir les fantômes. À cause de ce don, il se retrouve régulièrement exclu et victime de moqueries de la part de ses camarades de classe.
Après être parti quelques temps aux États-Unis avec sa mère où il pensait être tranquille, il revient finalement en Corée.
Il se fait alors transférer dans un lycée de campagne, en dehors de Séoul. Là-bas, entre autres fantômes, il va se lier d'amitié avec une jeune fille qui ne semble pas chercher à apaiser son âme par la vengeance, contrairement aux autres.
Cependant, certains élèves commencent à disparaître les uns après les autres et In Su entend parler d'un fantôme au masque... source nautiljon

Casting :
Kang Ha Neul dans le rôle de : Kang In Su
Kim So Eun : L'amie fantôme de Kang In Su
Gwak Jeong Wuk : Gi Tae
Han Hye Rin : Hyeon Ji
Ju Da Yeong : Seong Hee
Ju Min Ha : Na Ra
Kim Jae Hwa : L'autre fille fantôme
Kim Jeong Tae : Kang Seon Il
Kim Yeong Chun : Ho Seob
Lee Ah Hyeon : La prof principale
Lee Jang Gyeong : Ah Yeong
Oh Yun Hong : La mère d'Ah Yeong
Park Chung Seon : Le père de Sae Hee
Park Du Sik : Hae Cheol 
Park Seon Ho : Un étudiant
Sin Su Yeon : Sae Hee (enfant)
Yun Chan Yeong : In Su (enfant)
Jeong Ga Eun : La professeur (dans le passé)
Gyeong Su Jin : Un fantôme
An Sang Tae : Ahn Sang Sun


Avis d'Emi-chan et Mayu :

6,5/10 et 6/10 

Emi Effrayant ? 1,5/5 Gore ? 1,5/5
Tout comme The Swimmers , Mourning Grave est un film plus accès sur le drame social que sur l'horreur (même si on a évidemment des screamers , des meurtres , du sang , un assassinat de chien qui est juste insinuée pas montrée mais ça m'a traumatisé quand même T_T , des humains possédés par des fantômes , et tout le tralala de base ^^) . Et , toujours tout comme lui , il nous raconte une histoire assez réaliste dans le fond (si on oublie les fantômes bien sûr ^^") , nous montre l'horreur humaine et aborde des sujets sombres et délicats . Il parle notamment du harcèlement scolaire , du manque d'implication des professeurs en ce qui concerne les problèmes et le bien être de leurs élèves , des conséquences d'une mauvaise éducation fournie par des parents défaillants , de la nature humaine qui ne change jamais et commet encore et encore les mêmes atrocités... etc. Et , parmi les sujets moins déprimants , il évoque également la grande fidélité des chiens qui restent auprès de leurs maîtres même une fois devenus fantômes . C'est mignon , ne ? ^o^

Mourning Grave ne dure qu'une heure et demie mais possède un rythme plutôt lent . Sa réalisation , même si elle est soignée , est loin d'être parfaite . J'ai trouvé l’enchaînement de certaines scènes laborieux , cela manquait de fluidité (les toutes premières secondes du film ressemblaient même à un gif qui lag à mort >_<) . La qualité d'image n'était pas éblouissante , l'OST peu mémorable et la photographie pas extraordinaire . Certains paysages étaient tellement figés qu'ils m'ont parut être des fonds verts (je me demande d'ailleurs toujours si s'en étaient vraiment ou si c’était juste une impression ^^") . Du coup , j'ai été un peu étonnée d'apprendre que le film ne datait que de 2014 , je l'imaginais un peu plus vieux (pour référence : la même année , en Corée , sont également sortis : Monster , Confession et Tazza : The Hidden Card) . De plus les maquillages étaient un peu perturbants : certains fantômes avaient des cicatrices et les cheveux emmêlés alors que d'autres avaient presque l'air humain (des humains ayant plongés leur tête dans la farine mais des humains tout de même ^^) . Du coup , je me suis dit que cela devait être fait exprès pour montrer la différence entre les âmes apaisées et les âmes en recherche de vengeance , mais dans ce cas pourquoi la fantôme qui s'éprend de l'oncle est-elle aussi balafrée ? 
Cependant , malgré tout cela , Mourning Grave est un film que j'ai tout de même apprécié . J'ai aimé son ton romantiquement triste et j'ai trouvé le casting réussi ; alors oui , certains étaient plus crédibles que d'autres en lycéens , c'est vrai , mais sinon , niveau jeu d'acteur , c'était globalement très bon . J'ai également apprécié le fait que le film ne tombe pas dans la violence et le gore gratuits . Les bruitages qui évoque la violence sont bien suffisant pour laisser le spectateur comprendre qu'un meurtre , ou qu'un bizutage malsain , est en train d'avoir lieu . Certaines choses sont montrées et d'autres insinuées , le film arrive ainsi à rester subtil . 
Et pour finir , même si le twist final était extrêmement facile à deviner , j'ai trouvé l'histoire intéressante à suivre et j'ai aimé sa fin , en particulier le saut dans le temps ("5 ans plus tard...") . 

Conclusion : Malgré une réalisation qui manque de modernité , en tout cas à mes yeux , Mourning Grave reste un bon film à l'histoire déjà vu mais intéressante à suivre car bien racontée .



Mayu : Effrayant ? 3,5/5 Gore ? 1.5/5


Pour le second film, nous avons regardé Mourning Grave qui est, d’après le trailer, une histoire d'amour entre un fantôme et un garçon pouvant voir ces derniers. Mais où est l'horreur dans cela ?? Et bien, j'ai vraiment cru qu'il n'y allait pas avoir de screamer ou d'ambiance effrayante, que l'on aurait que de la musique un peu flippante et deux, trois teints blanchâtres. Mais ce n'est pas du tout le cas, les screamers sont bien présents et ils sont vraiment bien placés. Le film ayant plusieurs genres (horreur, romance, mais aussi comédie) et plusieurs thèmes (harcèlement scolaire, problèmes entre parents et ados, professeurs désintéressés des élèves), du coup on oublie que l'on regarde un film d'horreur et les screamers en ressortent d'autant plus effrayants. Ce mélange de thèmes et de genres ainsi que les scènes comiques permettent aussi d'avoir un film plus aéré et moins stressant, ce qui est plus plaisant selon moi qu'un vrai film d'horreur qui ne laisse pas de répit. 

Pour continuer sur l'horreur de ce film, j'aimerais ajouter que les effets spéciaux ne sont pas de la plus grande des qualités et que le maquillage des fantômes font l'objet d'une totale injustice. Je ne comprends pas pourquoi les fantômes figurants ont des teints blafards comme la craie ou bleu comme des prunes alors que l'actrice principale a juste un léger voile de blanc sur son visage. Lors de sa première apparition, je n'avais même pas compris qu'elle était morte tellement le blanc sur son visage était dérisoire. 

Concernant le scénario, je le trouve plus axé sur les problèmes scolaires que sur l'horreur mais j'ai apprécié tout le background avec le harcèlement de l’héroïne qui donne un sens à sa vengeance et à ce qu'elle devient. J'ai aussi été surprise de toute la violence qui nous est montrée dans ce film, que ce soit du côté des harceleurs ou des meurtriers. Les moments de harcèlements sont vraiment durs à regarder et les meurtres sont sanglants, rapides mais pas gores. Je ne qualifierais pas le scénario de chef-d'oeuvre mais j'ai aimé la trame principale et je ne me suis pas ennuyé en le regardant. La romance entre les protagonistes est mignonne mais reste superficiel et très clichée.

En ce qui concerne la réalisation, je l'ai trouvé vraiment moyenne. Les effets spéciaux font vieux alors que le film ne date que de 2014 et l’enchaînement des scènes n'est pas très fluides. 
Au niveau des personnages, le perso principal est introverti, il se fait souvent maltraiter par ses camarades, en bref c'est le parfait cliché de l'exclu qui est en plus un peu bizarre. L’héroïne est toute douce et gentille, elle défend ceux qui se font harceler et garde tout de même une féminité indéniable, en bref, c'est une jolie fille docile. 

Pour conclure, j'ai moins accroché à ce deuxième film pour la simple et bonne raison qu'il n'y a rien d'innovant. Les thèmes sont bien traités et marquants mais sont souvent revus. La réalisation joue aussi en sa défaveur puisqu'elle est vraiment vieillotte par rapport à la date de sortie >_<. Le film reste tout de même bon et il n'est pas ennuyant. 


-----------------

Trailer #


Annyeong  ~

Have fun , Emi-chan et Mayu <3

mardi 30 octobre 2018

[itch.io] Spécial Halloween 2018


Hey les choupinous ! Vous allez bien ? Moi ça va ; avec Mam's ont vient de regarder le film Game Night qui nous a bien fait marrer et le film Pur-sang qui m'a passionné , hehe ^o^ . Mayu , quant à elle , est partie passer une semaine de vacances chez son père mais malheureusement elle n'a pas internet là-bas , du coup nous avons du décaler un chouia notre planning de publications . Notre article qui parle de deux films d'horreur et qui était initialement prévu pour aujourd'hui est donc reporté à la semaine prochaine mais , en attendant , je vous sort un article sur des jeux (disponibles sur itch.io) qui collent bien avec nos [Semaines SP] Halloween 2018 (et je sortirai surement une partie 2 plus tard , mais chuuut je ne vous ai rien dit ^^) .
Au programme aujourd'hui : 3:00 AM at The Krusty Krab , ROT - Purgatory Hill , et Withered .

Joyeux Halloween les choupinous ! =^_^=

Ah et petite précision avant de démarrer , comme ça ça m'évitera de me répéter à chaque jeu sinon ça va être super redondant >_< , comme d'habitude j'ai évidemment testé ces jeux dans des conditions optimales pour Halloween , c'est à dire entre 22 heure et 4 heure du matin , dans le noir , avec des écouteurs intra ... etc. Bah oui , sinon c'est moins drôle quand même , ne ? ou alors je suis maso , le doute me prend soudainement XD

-----------------------------------------------------------------------------------------------------


3:00 AM at The Krusty Krab

Lien itch.io #
Statut du jeu : Complet
Temps passé dessus : 45 minutes environ

Dans 3:00 AM at The Krusty Krab , nous incarnons Mr Krabs . Ce dernier a décidé de passer la nuit dans son restaurant afin de compter son précieux argent . Malheureusement pour lui "The Hash Slinging Slasher" a choisi le même moment pour venir prendre sa revanche ...
Notre but va donc être d'échapper à ce robot tueur , mais pas que . En effet , Mr Krabs étant super radin , il va falloir l'aider à rassembler l'intégralité de son argent parsemé dans tout le restaurant ainsi que les restes de nourriture et les pièces tombées dans les poubelles . C'est seulement après avoir fini cela qu'il acceptera enfin de s'échapper , mais encore faudra t-il y arriver .

3:00 AM at The Krusty Krab est un petit jeu qui peut se terminer en une vingtaine de minutes sauf si , comme moi , vous avez un sens de l'orientation vraiment nul . L’intérieur du restaurant n'est pas immense mais j'ai tout de même mis un petit moment à atteindre la salle de bain ; et quand j'ai réussie à la trouver je me suis rendu compte que je venais de m'enfermer avec l'ennemi >_< . Après quelques morts , j'ai fini par opter pour la solution "je me barricade régulièrement dans le bureau" , ce qui s'est révélé payant puisque j'ai enfin pu réunir toutes mes affaires et m'échapper... enfin ça c'est ce que je croyais . En réalité , je me suis retrouvée dans un sous sol à devoir chercher une clé dans le noir . Et c'était l'enfer , sérieux ! T_T Trouver la clé ça allait mais retrouver l'échelle pour sortir du sous-sol m'a demandé beaucoup de persévérance . Le pire c'est que je crois bien qu'elle n'était pas très loin de la clé mais , comme je vous l'ai dit , mon sens de l'orientation est horrible donc... voilà quoi . ^^" Bref , ça m'a un peu saoulé au bout d'un moment de me promener encore et encore dans des salles remplies de cartons quasi identiques les unes aux autres mais je n'ai pas abandonné et j'ai fini par réussir à m'échapper... si vite que j'en ai oublier de fermer le restaurant derrière moi XD .

En ce qui concerne l'aspect horrifique du jeu , il y a des bruitages inquiétants et des musiques de suspens très bien placées ce qui crée une ambiance angoissante . Il y a également quelques screamers qui font sursauter grâce au robot aux yeux rouges qui apparaît lorsque la lumière grésille , mais cela devient naturellement répétitif au bout d'un moment . Au final , 3:00 AM at The Krusty Krab est donc un jeu d'horreur qui n'est pas vraiment effrayant et qui pourra convenir , je pense , aux gens plutôt peureux habituellement mais qui voudrait tenter un petit jeu d'horreur pour Halloween .

Conclusion : Une ambiance angoissante bien réalisée , un univers amusant et sympathique , des screamers qui font sursauter... 3:00 AM at The Krusty Krab est un jeu qui a tout pour plaire mais auquel je n'ai étonnamment pas accroché (peut être parce que je ne suis pas une experte en Bob l’éponge , qui sait ? ^^') . Mais n'hésitez pas à le tenter pour vous faire votre propre avis , on est jamais à l'abris d'une bonne surprise , ne ? ^o^

-----------------------------------------------------------------------------------------------


ROT - Purgatory Hill

Lien itch.io #
Trailer #
Statut du jeu : Complet
Temps passé dessus : 25 minutes environ

ROT - Purgatory Hill est un petit jeu basé sur le film de huit minutes nommé ROT , lui même inspiré du jeu Silent Hill .

Nous sommes directement plongé dans l'ambiance pesante de ROT - Purgatory Hill . Nous interprétons le rôle d'un homme mystérieux qui semble avoir perdu la mémoire suite à un accident de voiture . Notre portable bug , nous entendons des cries , nous sortons de la voiture pour aider une femme allongée au sol... Jusque là rien d'anormal , sauf que d'un coup le décors se met à bouger et on se retrouve bloqué dans une boucle temporel des plus étranges . On enchaîne alors les scènes où il faut retrouver son portable ou un talkie-walkie , aller jusqu'à sa voiture , se diriger vers un point rouge lumineux dans le noir , échapper à un monstre rampant , etc. Tout cela se déroule dans un seul décors assez restreint mais présenté sous différents filtres , plus ou moins lumineux . Les bruitages sont stressants , l’atmosphère étrange , l'ambiance creepy . Il y a des bruits de bébé qui pleurent , de craquements , du vent qui souffle dans les arbres , d'une alarme , de notre portable en mode vibreur , etc. Et puis il y a aussi une voix de femme qui nous demande de nous souvenir de quelque chose encore et encore . On se rend finalement compte qu'il y a une arme à feu dans notre voiture , notre personnage devient fou et l'on entend la voix des secouristes au loin... Tout cela est donc très mystérieux , perturbant et intrigant .

De manière générale , j'aime beaucoup ce genre de jeux abstraits qui nous amènent à voir plus loin que les apparences et à réfléchir sur le sens des choses qui nous sont montrées . J'ai donc apprécié ce petit jeu aux graphismes soignés (bien que j'ai trouvé l'ombre du protagoniste trop grande et figée) pouvant être terminé en une dizaine de minutes ; sauf si , encore une fois , vous avez comme moi un sens de l'orientation nul et une malchance légendaire >_< . Personnellement , lorsque je suis sortie pour la première fois de la voiture , je me suis mise à visiter les lieux qui m'entouraient , j'ai fais le tour de la forêt , je suis rentrée dans plusieurs murs invisibles , je me suis perdue pendant un bon moment... bref ça m'a rappelé les passages "simulateur de randonnées en foret" du jeu The Vanishing of Ethan Carter , haha sauf que là je ne jouais pas avec Mayu donc c'était beaucoup moins drôle >_< . Alors forcément , le fait d'errer pendant dix minutes sans rien trouver a fini par faire redescendre un peu la pression , ce qui est dommage pour un jeu d'horreur .

A par ça , n'ayant jamais joué aux jeux de la licence Silent Hill (ni vu les films d'ailleurs) je ne pourrai pas dire à quel point ce jeu s'en inspire , mais par contre je suis allée voir le mini film ROT (après avoir fini le jeu) et je l'ai trouvé vraiment intense et bien réalisé . Il peut tout aussi bien être regardé seul que comme complément du jeu ; et grâce à lui j'ai mieux réalisé l'aspect prévention routière de l'histoire et j'ai enfin compris le message "z h e q r e r e" répété en boucle dans la voiture (le jeu était trop stressant pour que je me concentre vraiment dessus T_T) : décodé avec le système ROT13 (ce qui explique donc le titre "ROT") cela donne "m u r d e r e r" .

Conclusion : ROT - Purgatory Hill est une expérience intéressante à l'ambiance pesante et angoissante . C'est donc un petit jeu rapide qui est parfait pour Halloween , et qui sert de bonne pub pour le mini film ROT disponible sur YouTube .

---------------------------------------------------------------------------------------------------------


Withered 

Lien itch.io #
Statut du jeu : Complet
Temps passé dessus : 25 minutes environ

Chaque année , pour Halloween , je choisi au moins un jeu dont le thème est "horrible" , tout du moins à mes yeux . L'année dernière c'était Clown House (parce que les clowns dans le noir c'est creepy en général) et cette année c'est Withered , un visual novel inspiré du manga Aku no Hana (parce que je déteste vraiiiiment tout les trucs flippants ou gores avec des yeux T_T) . 

Withered démarre directement de façon intense avec le bruit d'une respiration haletante , un écran qui grésille , un œil qui apparaît sur un livre et deux notes de piano qui se répètent en boucle comme pour hypnotiser le joueur . Ici nous sommes projetés dans la peau d'un garçon ayant perdu la mémoire et qui se retrouve hanté par ses démons . Le jeu se présente comme un visual novel ; c'est à dire avec du texte à lire et des choix à faire pour influencer l'histoire . Personnellement , j'ai tout d'abord essayer de communiquer gentiment avec l’œil... ce qui m'a valu l'ending "An Eye for an eye" . Ou tout du moins , ce que j'ai pensé être une ending ^^ . En réalité , il s'est avéré que cette fin était un passage obligatoire pour continuer l'histoire et découvrir les véritables ending possibles . J'ai donc été agréablement surprise que le jeu ne s'arrête pas là . J'ai ainsi poursuivi mon aventure et ait atteint la bad ending "there is nothing left" , à la fin de laquelle se trouvait un flash back intrigant qui m'a donné envie de rejouer pour découvrir le fin mot de l'histoire . J'ai ensuite découvert , dans cet ordre , la not so true ending "Eye saw her" (j'ai adoré le super jeu de mot avec i saw her d'ailleurs ^o^) , puis la true ending "Eye saw everything" , et pour finir l'ending "burnt" .
Au final , Withered a réussi à fortement me marquer . Ce n'est pas un jeu ultra effrayant dans le sens où il n'y a pas énormément d'éléments typiques des jeux d'horreur ; ici il n'y a que quelques screamers répétitifs (et pas forcément nécessaire , en tout cas à mes yeux) et une musique dissonante , désagréable comme une craie sur un tableau ou un verre qui siffle trop aiguë , mais terriblement bien adaptée à l'ambiance malsaine de ce jeu qui parle d'horreur humaine , d'événements réalistes , de crimes qui donnent envie de vomir , de choses qui ne nous font pas sursauter mais qui arrive à nous choquer profondément .

Conclusion : Withered est un jeu aux graphismes minimalistes mais très efficaces . Les musiques d'accompagnements sont parfaitement bien adaptées à l'ambiance malsaine qui se dégage de cette histoire intrigante . Des trois jeux auxquels j'ai joué pour cet article , c'est celui que j'ai préféré . La seule chose que l'on pourrait lui reprocher c'est le fait qu'il y ait des typos . A par ça , c'est vraiment un super visual novel ! ^o^


Annyeong  ~



Have fun , Emi-chan <3