mardi 18 septembre 2018

Mawaru Penguindrum / Stratégie de survie !!!!


Épisodes: 24
Année de Diffusion: 2011
Genres: Comédie, Drame, Mystère, Psychologique, Romance, Surnaturel.
Pour public averti: violence

Résumé: 

Mawaru Penguindrum raconte l'histoire de 2 frères, Kanba et Shôma et de leur petite soeur Himari.
Ils vivent tous les trois, dans une modeste maison, avec très peu de moyens. Malgré les apparences qu'ils donnent de mener une vie paisible, Himari est atteinte d'une maladie mortelle. D'après le médecin, il ne lui reste à peine que quelques mois à vivre.
Les deux frères, conscients du destin tragique de leur petite soeur, font tout pour la rendre heureuse durant ses derniers instants.
Ils l'emmènent donc, à l'aquarium, voir les pingouins. Alors que Shôma achète un cadeau à Himari, celle-ci disparait. Les deux frères finissent par la retrouver au sol, inconsciente. Elle est immédiatement amenée à l'hôpital, mais malheureusement, elle y décède.
Les deux frères, sous le choc, restent alors près du corps de Himari et commencent à se disputer.
C'est alors qu'un miracle a lieu. Une mystérieuse entité prend possession du chapeau de Himari et propose un marché à Kanba et Shôma : la survie de leur soeur contre un secret gardé par une certaine Ringo...
Source: Nautiljon


Mon Avis: 08/10 ♥

Mawaru Penguindrum est un anime que j'avais repéré il y a très longtemps et je l'avais toujours esquivé parce que je pensais avoir affaire à un magical girl pour adulte (la tenue d'Himari étant très échancrée >_<). Malgré cette première impression totalement erronée, je me suis lancée a l'assaut de ces 24 épisodes et je ne regrette rien. J'ai apprécié cet anime à l'univers aussi coloré que sombre, aux personnages ayant tous une utilité et au scénario basé sur un thème que j'affectionne, le destin.
Parce que Mawaru Penguindrum c'est avant tout une réflexion sur ce qu'est le destin. Est-il tout tracé ? Sommes-nous vraiment maître de nos faits et gestes ? Et la question la plus importante dans cet anime, jusqu’où êtes vous prêt à aller pour changer ce dernier ? Pour remettre dans le contexte de l'anime: Himari est atteinte d'une maladie incurable et meurt dans le premier épisode. Alors que ses frères sont totalement désemparés, elle se fait posséder par une entité et revient à la vie. Evidemment, l’entité ne donnant pas la vie gratuitement, elle demande au deux frères de trouver "le tambour pingouin". Donc l'anime montre le combat de deux frères face au destin cruel que subit leur petite sœur.
Au niveau du scénario, l'anime est divise en deux partie. Une première partie très comique où l'on découvre les personnages, et où l'on s'attache a eux. Et la deuxième, où beaucoup plus de choses sont abordées, le rythme y est donc plus rapide et plus dramatique. Je n'ai rien a redire de la première partie. Les retournements de situation sont surprenants, innovants et se mélangent très bien avec l'ambiance décalée de cet anime. J'ai adore l’idée des pingouins qui sont fun tout au long de l'anime même dans les moments lourds et qui permettent de ne pas se morfondre pendant tout un épisode. Et puis ils sont eux aussi très attachants ^^.  Par contre, j'ai un peu plus de mal avec la deuxième partie. Tout d'abord, j'aime l’idée que tous les personnages ont à un moment ou à un autre croisé le destin des autres. Et donc que même les personnages que je considérais comme secondaires sont plus importants que ce que je croyais. Ça souligne la complexité du scénario et ça rend plus intéressante l'histoire. Mais, vu que plus de choses sont abordées, certaines manquent de cohérence. Je suis donc un peu déçue puisque ces manques de cohérences impactent la fin de l'anime qui en ressort moyenne. Je ne m'attendais pas à une fin heureuse mais je ne suis pas comblée par cette dernière. Alors oui, cette fin est plus intéressante que la traditionnelle fin "tout est bien qui finit bien" mais mon cœur n'est pas satisfait !!
Passons aux personnages:


Kanba est le grand frère de notre trio, il est souvent décrit comme un playboy multipliant les conquêtes mais sa première priorité reste sa petite sœur chérie Himari. En tant que grand frère, il est très fiable puisque c'est lui qui trouve l'argent lorsque la fratrie en a besoin. Il est aussi intelligent, un peu manipulateur et n'hésite jamais à se sacrifier lorsque la situation l'exige. C'est un personnage que j'ai beaucoup apprécié au tout début de l'anime surtout lorsqu'il est avec Shouma, ce duo m'a fait beaucoup rire. Mais je suis un peu déçue de son évolution et de son manque d'apparition à la fin de l'anime.

Shouma est le deuxième grand-frère de Himari, il est très différent de Kanba puisqu'il est beaucoup plus naïf, timide et attentionné. C'est un personnage simple qui fait de son mieux pour sauver sa sœur tout en prenant en compte les sentiments des autres personnages pour ne pas les blesser. Il est donc moins extrême que Kanba dans sa manière de faire et apporte une fraîcheur indéniable à l'anime. C'est un personnage que j'ai adoré du début jusqu’à la fin de l'anime, il est drôle et touchant à la fois ^^.

Himari est la petite dernière du trio, elle a beaucoup de problèmes de santé et est du coup constamment protégée par ses deux frères qui font tout pour la rendre heureuse. C'est un personnage que je qualifierais de classique, elle est naïve et sourit tout le temps malgré les difficultés. On pourrait la comparer à un mouton tant elle est calme, douce et pure. J'ai toujours énormément de mal avec se genre de personnage féminin. j'ai toujours l'impression qu'une telle personne ne peut pas exister dans la réalité car ce sont des personnages trop honnêtes, trop courageux, trop doux, qui ne se plaignent jamais et qui acceptent tout sans rien avoir à redire. C'est un type de personnage que l'on retrouve très souvent dans les shoujo et qui a le don de m’ennuyer. Donc, j'ai vraiment eu peur avec Himari mais son évolution est intéressante. Le fait qu'elle fasse quelques caprices de temps en temps, qu'elle ait un background triste et touchant permet à Himari d'être plus qu'une simple princesse en détresse.

Pour conclure, Mawaru Penguindrum est un anime étonnant, aussi triste que amusant et qui présente une véritable réflexion aux travers de personnages attachants et ayant tous une face cachée.
Pour vous donner un aperçu de l'ambiance de l'anime, je met l'opening et l'ending en-dessous, n'hésitez pas à aller jeter un coup d’œil ^o^.

Opening *
Ending *
Streaming *


Bye Bye Mayu <3

mardi 11 septembre 2018

Slam Dance: The Series (Avec de la danse qui laisse clairement à désirer O_o)


2017
13 épisodes de 45 minutes


Résumé : Nous suivons dans ce drama les mésaventures de deux clubs d'une université sportive : le club de lutte et celui de dance sportive.



Casting : 

Pimchanok Lerwisetpibol
Chutavuth Pattarakampol
Kornrawich Sungkibool
Korn Khunatipapisiri
Harit Cheewagaroon
Purim Rattanaruangwattana
Perawat Sangpotirat
Wachirawit Ruangwiwat
Ployshompoo Supasap
Pattadon Jan-Ngern
Ravisrarat Pibulpanuvat
Tipnaree Weerawatnodom
Sivakorn Lertchoochot
Sattabut Laedeke 


Avis d'Emi-chan :
6,5/10 


Hey les choupinous ! Cela fait suuuuper longtemps que je n'avais pas écrit un article à cause des cours , des exams , des problèmes de santé et de tout le tralala habituel mais me revoilou , hehe . Bon , je préfère être totalement honnête avec vous dès le début , même si nous sommes de retour sur le blog avec Mayu , nous ne pourrons malheureusement pas sortir autant d'articles qu'avant à cause de notre emploi du temps plutôt serré mais au moins nous allons essayer de ne plus disparaître pendant autant de temps d'affilé et de donner de nos nouvelles de façon plus régulière . Ce n'est clairement pas idéal mais c'est toujours mieux que rien je suppose , ne ? ^^"

Les vacances d'été sont passées à une vitesse folle ! T_T On a à peine eu le temps de regarder le show chinois Idol Producer (enfin sauf le dernier épisode qu'il faut encore qu'on finisse >_<) , quelques épisodes de l’émission coréenne Master Key (je ferai un article dessus dès qu'on aura fini la saison ^o^) et quelques trucs à la télé (Initiation Game , Kingsman : Services secrets , Free Love , Pride , Pekin Express , le lancement de la série Good Doctor , Flash saison 4 avec Mam's ... etc.) . J'ai également lu quelques livres pour la rentrée (La Nuit qui ne finit pas d'Agatha Christie , Piège pour Cendrillon de Sébastien Japrisot ...) mais visiblement le livret d'étude a changé et ces livres ne sont plus au programme , la poisse XD donc si je trouve le temps je parlerai de tout cela dans mes En ce moment je regarde... et mes Le coin littérature , mais bon je préfère ne rien promettre car la rentrée pointe le bout de son nez au moment où j'écris cet article et sera peut être même déjà là quand je le publierai T_T . Bref , à par ça , avec Mayu on a surtout testé de nouvelles recettes de cuisine et joué à Assassin's Creed et à Diabolik Lovers (on prépare un gros article sur ce dernier d'ailleurs , mais chut je ne vous ai rien dit , hihihi) . Du coup , pour pouvoir faire un article , je me suis mise à chercher un drama qui pourrait me plaire ... et il y en avait beaucoup , beaucoup trop même , mais tous longs et sombres , ce qui m'aurait surement pris trop de temps à regarder . Je me suis alors mise à la recherche d'un petit drama qui soient plutôt frais et amusant et , à force de regarder des trailers un peu au hasard , j'ai fini par tomber sur celui de Slam Dance: The Series . Ce trailer annonçait du BL , du BGL , de l'amitié , du sport , de la compétition ... bref plein de trucs bien divertissants ; et puis surtout il était super bien rythmé du coup il m'a totalement donné envie de regarder ce lakorn ! ^_^ 
Alors , au final , déçue ou pas de ce drama thaïlandais ? Hum ?



Et bien mon avis est plutôt mitigé en fait ^^ . Au départ j'ai été assez déçue pour plusieurs raisons . Tout d'abord je me suis rapidement rendu compte que les talents en danse de la plupart des acteurs laissaient clairement à désirer , ce qui est vraiment dommage lorsque la danse sportive est censée être un des points centraux du scénario , avouons le ; et puis c'était particulièrement perturbant de voir gagner les "vilains jaloux" à la fin du drama alors que c'était de loin , de vraiiiiment très loin , les moins bons danseurs de la compétition ! O_o . 
Le second point qui m'a dérangé se trouve au niveau des petites incohérences . On peut par exemple se demander pourquoi les professeurs ne sont presque jamais présents dans leurs propres cours à par vers la fin du drama parce qu'ils risquent leurs jobs ; pourquoi des locaux peuvent être fermés et des spécialisations supprimées en plein milieu d'une année universitaire que les étudiants on pourtant déjà commencé et donc payé ; comment des danseurs peuvent-ils se retrouver sur une liste de compétition nationale de lutte (et inversement) sans que personne ne se dise que c'est une erreur importante et qu'il faut rectifier ça d'urgence ; ou encore , pourquoi les petits nouveaux qui arrivent dans cette université sportive ne savent-ils pas encore qu'elle spécialisation ils vont choisir ? . Ah et puis ça m'a aussi perturbé de ne voir presque aucun public lors des compétitions nationales dans le dernier épisode et de voir que cela se déroulait dans un tout petit gymnase ... mais bon je dois bien avouer que je ne sais pas vraiment comment ce genre de compétitions se déroulent en Thaïlande donc je ne peux pas dire avec certitude si cela manquait de réalisme ou non .
Le dernier problème que j'ai eu avec ce drama c'est son humour bien lourd présent à certains moments vers les épisodes 4-5 je crois ^^" . Toute la partie durant laquelle les filières de danse sportive et de lutte tentent de recruter et de former de nouveaux étudiants m'a prodigieusement agacé à cause des stéréotypes qui y étaient montrés . D'un coté il y avait les pervers intéressés uniquement par les "gros boobs" de Fang et de l'autre les gays hypraaaa efféminés et près à se jeter sur le premier corps de mâle qui passe ; et d'un coté comme de l'autre ils étaient absolument insupportables ! De plus , ces épisodes contenaient leur dose de blagues et de traitement homophobes ce qui m'a presque convaincu d'abandonner ce lakorn en cours de route . =_=

Cependant , j'ai bien fait de me faire violence et de laisser sa chance à Slam Dance: The Series jusqu'au bout puisque la seconde partie était bien plus divertissante et sympathique à visionner que la première . Alors bon évidemment les rivalités et les plans machiavéliques des "vilains jaloux" étaient un peu épuisants à force mais j'ai vraiment apprécié le fait qu'il y ait un but commun qui rassemble presque tous les personnages (le fait de vouloir sauver leurs filières) . J'ai également aimé le fait qu'il y ait pas mal de couples et de groupes d'amis différents à suivre . Ce genre de format a forcement un inconvénient de taille : les différentes histoires personnelles ne sont pas extrêmement développées et les personnages ne passent pas tous à l'écran très souvent . Mais il a également un sacré avantage : il n'y a pas dix mille couche de drame qui viennent ruiner les relations entre les personnages et on ne tourne pas en rond pendant des heures . Les trois couples principaux se font donc naturellement , doucement mais surement , en passant par quelques moments difficiles certes mais pas assez pour que leurs histoires deviennent lassantes . Ainsi , j'ai apprécié le couple principal composé de Fang et Singh (Hormones / ThirTEEN Terrors) et surtout j'ai adoré le "couple aquarium" (Ryu et Praemai) et le couple BL (Pob et Nick) . De plus , les éternels célibataires de ce drama ne sont pas non plus en reste puisqu'ils sont eux aussi attachants , en particulier l'adorable Q qui est juste le choupinou le plus adorable de ce drama bien que Nick soit super cute aussi ^^ ! J'ai adoré l'évolution de Bas , Jele et Namfon qui pouvaient sembler être les méchants du drama au début et qui se sont finalement révélés être des amis super top toujours là pour aider les autres (l'exact contraire de Ken , Woon et de Graph donc ^^") .
En plus de tout cela , j'ai trouvé que Slam Dance: The Series possédait un très bon rythme , puisque je n'ai presque pas ressenti de lenteurs , ainsi qu'une OST bien sympathique . Ah et , petit bonus supplémentaire qui est plutôt cool je trouve , ce lakorn m'a permis de mieux comprendre les règles de la lutte .


Conclusion : Un drama avec de jolies petites romances , beaucoup d'amitié et de solidarité , des moments drôles , touchants et d'autres révoltants . Un drama imparfait , c'est vrai , mais sympathique et divertissant . PS : Si vous n'êtes intéressés que par la bromance vous risquez d'être déçus parce que le couple BL est très peu présent à l'écran , sorry >_< 


Trailer : #


Annyeong  ~



Have fun , Emi-chan <3

mardi 4 septembre 2018

Akatsuki no Yona / D'enfant gâté à princesse rebelle, la route a été longue !


Episodes: 24 + 3 OAV
Année de Diffusion: 2015
Genres: Action, Aventure, Comédie, Drame, Fantastique, Romance.
Titre alternatif: Yona of the Dawn / Yona, Princesse de l'Aube


Résumé: 

Yona, la jeune et insouciante princesse du royaume de Kôka, mène une vie de rêve choyée par le roi et protégée par son garde du corps et ami d'enfance, le puissant guerrier, Hak.
Elle rêve de pouvoir unir sa vie à Soo-Won, son cousin dont elle est secrètement amoureuse. À l'approche de ses 16 ans, tous se préparent à fêter comme il se doit son anniversaire.
Mais ce soir-là, une terrible tragédie survient et la vie de Yona va être bouleversée à jamais !
Elle rencontrera des épreuves éprouvantes, des situations dangereuses et d'incroyables péripéties. Malgré cela, Yona vivra des moments aussi bien drôles que tristes. Elle sera aussi partagée dans ses sentiments amoureux.
Source: Nautiljon


Mon Avis: 7.5/10 ♥

Avant de commencer mon avis, je me dois de m'excuser pour l'interminable pause que nous avons pris, Emi et moi. On a malheureusement beaucoup de travail et on n'arrive plus à être à la fois sur nos cours et sur le blog, ce dernier étant un projet secondaire, je privilégie donc mes études. On va tout de même essayer de mettre des articles de temps en temps mais pour ma part, je ne pense pas pouvoir écrire comme je le faisait avant. Je suis tout de même très contente de voir que vous êtes toujours présents et je vous en remercie ^^.

Dans cet anime, on suit Yona une petit princesse pourrie gâtée de 16 ans qui, le jour de son anniversaire, se voit dépossédée de tout ce qu'elle avait. Son père est tué devant ses yeux par l'homme qu'elle aimait (c'est ballot >_<) et elle finit par fuir son propre château grâce à Hak, son fidèle protecteur.
Premier point que j'ai apprécié dans Akatsuki no Yona c'est que la vengeance n'est pas l'objectif principal puisque la seule chose que veux notre héroïne c'est de trouver des alliés afin de ne plus perdre les personnes qui lui sont chers. On finis par découvrir qu'elle est liée à une prophétie que je ne vais pas détailler pour ne pas trop spoiler et qu'elle doit donc rassembler les 4 héritiers du sang des dragons. Cette première saison s’arrête lorsqu'elle a réussi à les rallier à sa cause. J'ai d'ailleurs était un peu déçue car le dragon jaune n'apparaît qu'au tout dernier épisode et n'a donc que très peu de passage, les OAV rattrapent le coup puisque 2 des 3 OAV lui sont consacrés mais cela reste mal proportionné. Deuxième petit point décevant, c'est que l'on a pas de vrai fin, l'anime s’arrête brusquement sans conclusion. Et pour ce qui est de la saison 2, des rumeurs parlent de sortie pour été 2018 mais je n'ai rien trouvé d'officiel >_<, donc rien n'explique cette fin !!

Parlons du scénario, bien qu'il ne soit pas basé sur la romance, un autre type de lien y est très développé, c'est celui de l'amour père/fils-filles. La plupart des personnages principaux ont une relation particulière avec un personnage incarnant une figure paternelle, je suis prudente avec mes mots car ce n'est pas forcément leur vrai père. Par exemple, Shin ah, le dragon bleu a été élevé par son prédécesseur (comme le veut la tradition dans son village) mais ce n'est pas son vrai père, par contre la relation père/fils entre ces deux personnages, existe belle et bien. Ce sont ses liens qui donnent la plupart des scènes de drame de l'anime, scènes que j'ai trouvé très touchantes, très belles et pour certains personnages totalement bouleversantes. J'attend encore le passé du dragon vert qui malgré quelques flashs back n'a pas été explicité plus que ça. Pour ce qui est du reste des intrigues, je les ai trouvé bien amenées, sympathiques à suivre et ayant pas mal de rebondissements. J'ai par contre eu quelques moments d'ennuie, le scénario étant trop lent par moments surtout au début.
 J'ai oublié de parler du côté comique qui est très présent et qui allège l'ambiance générale de l'anime et nous permet de nous attacher encore plus aux personnages.
J'aimerais ajouter que j'ai été déçue des openings puisque quelques passages de l'opening 1 ont été repris dans le 2ème. Désolée de le dire, mais c'est un peu se foutre du monde, autant ne faire qu'un seul opening !! J'ai par contre apprécié la musique de l'opening 1 et celle de l'ending 2 que j'ai trouvé totalement adaptées à l'ambiance de cet anime.

Pour finir, parlons des personnages:


Yona est la princesse du royaume de Kôka en tant que tel, elle n'a jamais manqué de rien et n'a jamais eu de réel problème si ce n'est de devoir se faire belle pour celui qu'elle aime. Donc une princesse que je qualifierai de chiante, capricieuse et totalement naïve. Elle change radicalement après une bonne dizaine d'épisodes et devient enfin une princesse rebelle qui prend des décisions, qui arrive à se protéger seule et qui n'est pas un poids pour le reste du groupe. C'est un personnage que j'ai détesté au début mais qui devient de plus en plus intéressant au fil de l'anime. J'aime beaucoup sa relation avec Hak que je trouve à la fois très pure, pleine de confiance et très comique même si un peu plus de rapprochement ne serait pas de trop.

Hak était un des généraux du roi II, le père de Yona, lors de l'incident il sauve Yona et s'enfuit avec elle. C'est quelqu'un de très fort et de connu dans tout le royaume sous le nom de "Foudre de Kokâ". Il a une relation très spéciale avec la princesse Yona puisqu'ils se connaissent depuis leur enfance et on vécu de nombreuses années ensemble (et avec Su-won). Hak lui voue une loyauté sans faille et bien qu'il adore la charrier, il la protège du mieux qu'il peut. C'est aussi lui qui lui apprend à manier les armes, bien qu'il déteste ne pas savoir si elle est en sécurité. En bref, il ne vit que pour elle !!

Yun est la maman du groupe, il prépare à manger, s'occupe des besoins diverses de l'équipes et est aussi un très bon médecin. Il décide de suivre Yona pour pouvoir développer ses capacités en médecine et découvrir un peu plus le royaume. C'est un personnage assez narcissique puisqu'il adore dire qu'il est beau mais il a aussi une très grande sensibilité.

Kija est le descendant du dragon blanc, il a vécu dans un village très protégé et où tout le monde vénère le dragon blanc. Il n'a donc pas manqué de grand chose et ça se ressent dans sa personnalité. Il a très peur des insectes et ne connait pas grand chose du monde extérieur, il est par contre très fidèle à Yona, qu'il protège aussi bien que Hak.

Shin ah est le descendant du dragon bleu, il a vécu dans un village caché dans la roche et a dû depuis sa naissance porter un masque pour ne pas "maudire" les villageois. Il est donc craint de tous et à vécu reclus jusqu'à la venue de Yona. C'est un personnage très touchant, très calme, très gentil et qui ne mérite absolument pas ce que les villageois lui ont fait subir.

Jeaha est le descendant du dragon vert, on ne sait pas grand chose de son enfance mais il a quitté son village natale pour ensuite croiser la route de pirates puis ensuite celle de Yona. Il a une personnalité de playboy et adore flirter avec tout ce qui bouge, femme comme homme. Il est donc très taquin mais aussi beaucoup plus mature que les autres.

Zeno est celui qui possède le sang du dragon jaune, comme je l'ai dit plus haut on ne le voit pas beaucoup dans l'anime puisqu'il apparaît dans le dernier épisode. C'est quelqu'un de très intrigant puisqu'il vient lui même à la rencontre de Yona, et il ne réagit pas de la même façon à son égard que les autres. Il est un peu plus développé dans les OAV et j'ai trouvé son histoire touchante et belle. Il a une personnalité très optimiste et assez nonchalante.

Pour conclure, Akatsuki no Yona est une bonne surprise, je me suis surprise à m'attacher à tous ces personnages qui sont tous très touchants et très attachants. L'histoire est bien menée et très intéressante, il reste encore beaucoup d'intrigues qui restent en suspens, surtout concernant Su-Won, le méchant que l'on arrive pas à détester >_<. La saison 2 se faisant attendre, il ne reste que le manga pour étouffer ma curiosité.


Opening 1 *
Ending 2 *
Streaming ici



Bye Bye Mayu <3 

mercredi 20 décembre 2017

[Le Coin Littérature] Un reste de roman noir , du fantastique et les prémices de la SF part 1


Hey les choupinous ! Au programme de ce nouveau [Le coin littérature]
- deux romans du XIXe siècle dans lesquels on retrouve des traces de romans gothiques et qui abordent des questions telles qu'on en voit beaucoup dans le genre fantastique ainsi que des sujets dignes de science fiction (Frankenstein , de Mary Shelley / L'Étrange Cas du docteur Jekyll et de M. Hyde , de Robert Louis Stevenson) ;
- quatre nouvelles fantastiques du XIXe siècle (William Wilson , d'Edgar Allan Poe) / Le Pied de Momie , de Théophile Gautier / Véra , de Auguste de Villiers de L'Isle-Adam / La Morte , de Guy de Maupassant)

Cet article sera présenté en deux parties : la première , publiée aujourd'hui , portera sur Frankenstein , de Mary Shelley, et la seconde partie , qui sera postée dans quelques jours , portera sur les quatre nouvelles fantastiques ainsi que sur L'Étrange Cas du docteur Jekyll et de M. Hyde .

Let's goooo ! ^_^

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------


"Tout être présentant une différence avec la moyenne admise par la communauté humaine est par avance exclue de celle-ci ; qui s'arroge même le droit de menacer sa liberté , voire son existence ."


Frankenstein , roman de Mary Shelley publié en 1818 , est un véritable classique de la littérature britannique . En effet : qui n'a jamais entendu parler du monstre de Frankenstein ? Cependant force est de constater que peu de gens connaissent réellement la version originale de cette histoire ; certaines personnes attribuent même à tord le nom de Frankenstein à la créature décrite dans ce roman et non à son créateur . Mais alors de quoi parle réellement ce livre ?

A l'origine , tout est parti d'un petit jeu entre amis , une compétition d'écriture lancée par le Lord Byron , ainsi que d'une discussion macabre portant sur les travaux du Dr. Darwin : Pourrait-on ranimer le principe vital d'un cadavre grâce aux possibilités offertes par le "galvanisme" (applications de l’électricité selon les travaux du physicien Luigi Galvani) . Mary Shelley écrit ainsi l'histoire d'un homme , le Dr. Frankenstein , qui décide de se substituer à Dieu dans le rôle du Créateur grâce à ses compétences en sciences . Son roman est donc généralement considéré comme l’un des premiers textes à ouvrir la voie à un genre nouveau en littérature : la science-fiction (terme qui ne s'imposera pourtant qu'à partir du XXe siècle) . Mais , au moment de sa publication , Frankenstein est surtout considéré comme un très bon roman noir (ou roman gothique) . On retrouve en effet de nombreux éléments récurrents de ce genre telles que l’histoire d'amour entre Victor et Elizabeth qui se termine mal , les descriptions très macabres des cadavres utilisés par Victor pour achever sa création , le mot "horreur" qui revient souvent dans le texte , la série de récits en abyme enchâssés les uns dans les autres , ou encore les invraisemblances (comme par exemple l'étrange capacité de la créature à s'exprimer de manière absolument parfaite - comme on peut le voir lors de ses confrontations avec son créateur - alors qu'il a du apprendre cela de façon très rudimentaire) . Toutefois , comparé aux récits gothiques habituels , le récit de Mary Shelley est moins complexe , l'ambiance macabre plus discrète, l'horreur moins spectaculaire . De plus , fait nouveau , elle ajoute une dimension philosophique à son roman en abordant des questions (notamment sur la vie et la mort) et accorde une place privilégiée à l’intériorisation ; on peut ainsi se plonger dans les pensées des personnages et comprendre au mieux leurs tourments . On est donc très loin de l'ambiance renvoyée par les adaptions cinématographiques ; si on s'attend à une histoire effrayante , à des moments d'action , à un monstre incontrôlable extrêmement présent , ou à toutes sortes de choses du même style , on risque fort d'être déçu puisqu'en réalité Frankenstein est un roman plutôt lent , qui contient de nombreuses descriptions et dans lequel la créature n'est pas aussi présente que l'on pourrait le croire . 
Pour comprendre pourquoi ce roman a pu être considéré comme "effrayant" il faut se souvenir qu'à l'époque de sa parution les théories "galvanistes" fascinaient de nombreuses personnes . En faisant intervenir dans un monde réaliste une créature monstrueuse qui est la conséquence d'une science fortement à la mode à son époque , Mary Shelley est parvenue à créer un sentiment d'angoisse chez ses contemporains . En cela , son roman se rapproche du genre fantastique , même si il est vrai qu'il ne possède pas l'aspect questionnement sur l'origine naturelle ou surnaturelle de l'élément qui vient perturber le quotidien des personnages ; ici l'élément angoissant n'est autre que la créature et , comme on connait son origine scientifique , il n'y a donc pas d’hésitation propre au fantastique . 
On peut également remarquer dans ce roman l'influence romantique . Tout d'abord l'accent est mis sur les paysages qui sont comme une image analogique de l’intériorité des personnages . Et deuxièmement , on retrouve cette valorisation du moi qui s’opère au XIXe siècle et qui va de pair avec une crise du sujet , un mal-être fondamental qui revêt deux formes principales : l’aspiration vers la dissolution et la violence . 

Pour finir de parler des différents genres , il faut également noter l'aspect tragique (en proie à la fatalité qui mène vers la perte) des personnages de ce roman .  Le propre du personnage tragique est d’inspirer terreur et pitié , et c'est ce qu'arrive à faire à la perfection la Créature . Cette dernière n'est en rien responsable de sa monstruosité physique ; elle est victime des envies de grandeurs de son créateur qui , pour le plaisir de son petit ego , a décidé de lui faire une taille immense . Quant aux actes monstrueux qu'elle commet , ils ne sont que la conséquence de la froideur de son créateur à son égard . Au final , même si il arrive à cette créature de se montrer sans pitié et d'avoir un comportement qui peut nous glacer le sang , on ne peut s’empêcher de ressentir de la peine pour elle ; elle qui fut abandonnée au moment même où elle se mit à respirer ; elle qui ressentit de l’écœurement en découvrant la cruauté dont sont capables les hommes notamment en temps de guerre ; elle qui se contenta du minimum pour vivre et qui n'hésita pas à aider les hommes sans rien attendre en retour ; elle qui respecta toujours la nature et ne demanda jamais rien d'autre que d'être écouté , accepté et aimé ; elle qui se révéla être bien plus civilisée , bien plus intelligente , bien plus "humaine" que son créateur et , plus généralement , que les hommes ... Cette créature nous renvoie , tel un miroir , notre propre laideur , et nous fait réfléchir au fait que , finalement , le monstre c'est peut être nous . 
Par ailleurs , le Dr. Frankenstein est lui aussi un personnage tragique qui se trouve étroitement lié à sa créature . Il est tellement obsédé par ses recherches scientifiques qu'il en oublie sa belle vie , ses amis , sa famille ; il devient dépendant de la science comme d'une drogue , cela se transforme en une sorte de fatalité qui le pousse même à penser au suicide . Frankenstein raconte son histoire personnelle à un autre personnage et met ainsi ce dernier (ainsi que le lecteur par la même occasion) en garde à l’égard d’une science qui se croit toute puissante et , notamment ici , capable de créer la vie et de surpasser Dieu .


Conclusion : Frankenstein est un livre qui m'a parfois sembler un peu trop lent et dont les incohérences m'ont un poil perturbé puisque comme vous le savez je suis super tatillonne ^^ . De plus , je n'ai pas été fan de la stylistique du texte . Cependant j'ai trouvé les différents thèmes et sujets abordés vraiment intéressants j'aime tout ce qui parle de monstruosité , de créatures et créateurs ... etc. en général ^^ . En bref , j'ai aimé le fond (l'histoire , les thèmes abordés , l'aspect psychologique ...) mais un peu moins la forme (le style d'écriture de Mary Shelley) .


"Si un seul être quelconque éprouvait à mon égard une émotion bienveillante , je la rendrais multipliée au centuple , pour l'amour de cette seule créature , je ferais la paix avec toute l'espèce humaine!"


Annyeong  ~



Have fun , Emi-chan <3